L’eau la boisson santé

L’eau c’est vital !

Aucune réaction biochimique ne peut se faire sans eau. Sans eau, pas de vie !

L’eau est la boisson physiologiquement indispensable. Nous sommes composés en moyenne à 70% d’eau soit pour une personne de 60 Kg pratiquement 40 l d’eau. Le sang, c’est 95% d’eau, le cerveau (85%), muscles (75%), même les os en contiennent.

Une parfaite hydratation de nos cellules est primordiale pour maintenir les conditions de santé et la première cause de vieillissement est la déshydratation : nous nous desséchons !

L’eau intervient dans la régulation thermique de notre corps, dans l’hydratation de nos cellules, dans la détoxification, l’élimination des déchets, le débit urinaire et sanguin… On élimine 2.5 l d’eau/j : 1.5 l par les urines, le reste par la transpiration, la sudation…

Eau alimentaire et eau de boisson

Les besoins en eau sont évalués à 2 ou 3 litres par jour dont 1.5 à 2 litres sous forme de boisson. L’alimentation en apporte une bonne partie à condition de consommer suffisamment de fruits et légumes.

L’eau des aliments: l’eau vitale

L’eau des aliments est une eau très dynamique et biodisponible riche en nutriments indispensables à la vie comme les vitamines hydrosolubles (B,C) et les oligoéléments. Si l’aliment est issu de l’agriculture moderne, il est préférable de le cuire à la vapeur pour le laver des toxiques comme les nitrates… L’aliment issu de l’agriculture biologique sera un bonus non négligeable en terme de sécurité alimentaire.

L’eau de boisson

L’eau de boisson est primordiale pour drainer l’organisme, pour éliminer correctement les déchets de l’organisme, plus que pour les minéraux qu’elle apporte car ils sont peu ou mal assimilés par le corps. Cela dépend en fait surtout de la flore intestinale…

La plupart des sources d’eau minérale sont la propriété de grands groupes agroalimentaires qui leur allouent des vertus qu’elles n’ont pas. Une eau minérale est intéressante à la source car ionisée, mais une fois captée, traitée et mise en bouteille, elle perd en ionisation et les minéraux qu’elles contiennent sont beaucoup moins assimilables.

En France, une seule eau en bouteille, vendue en pharmacie (Hydroxydase) conserve une forme ionisée. Sa forte minéralisation et sa forme ionisée ne permettent pas une consommation courante. On la consomme en cure, pour sa capacité de détoxification et de reminéralisation.

Les eaux en bouteille

Difficile de s’y retrouver avec toutes ces eaux en bouteilles qui inondent le marché.

Pour la consommation courante, on recherchera plutôt des eaux dont la minéralité se situe entre 20 mg/l et 120 mg/l : Mont-Roucous (19), Montcalm (32), Volvic (109 ).

Les eaux à minéralité globale élevée sont à déconseiller aux personnes qui veulent nettoyer leur sang et drainer leur organisme (intoxication, obésité, surpoids) car ces eaux sont trop salées, ce qui favorise plutôt la rétention d’eau et moins le drainage des tissus : Vichy St Yorre( 3325), Hepar (2513), Contrex (2300). Pour les minéralités moyennes : Evian (320), Vittel (750).

La résistivité (inverse de la conductivité) est une autre propriété de l’eau à prendre en considération. Une eau de résistivité élevée comme Mont Roucoux (44500 ohm.metre) permet une bonne évacuation des déchets acides de l’organisme, un bonus pour l’équilibre acido basique. Volvic (5300), Vittel (820), Badoit (520), Contrex (430), Hépar (380), Vichy Célestin (205), Vichy St Yorre (144), eau du robinet (100).

Pour lutter contre l’acidose on pensera Arvie plutôt que St Yorre et Vichy Célestin qui sont plus basifiantes mais trop fluorées. Pour la teneur en Calcium, Quezac plutôt qu’Hepar ou Courmayeur qui sont plus riches en calcium mais sont acidifiantes. Pour la teneur en magnésium, on préfèrera Quezac à Rozana qui est la plus riche mais qui contient trop de chlorures.

L’eau du robinet

Les taux de nitrates de l’eau du robinet varient d’une région à l’autre en fonction de la pollution des nappes phréatiques. Les usines de traitement de l’eau éliminent correctement les germes mais pas tous les nitrates (et les pesticides).

Légalement l’eau du robinet ne doit pas dépasser 50 mg de nitrates par litre et l’eau en bouteille 45 mg/l. Troublant quand on sait que l’OMS considère qu’il y a danger pour la santé à partir de 25 mg/l de nitrates????

Quand faut-il boire ?

Il faut boire selon sa soif mais il ne faut pas oublier de boire…

2 verres d’eau au réveil contribuent à activer les organes internes. 1 verre d’eau 30 min avant le repas aide à bien digérer. 1 verre d’eau avant de prendre une douche aide à baisser la tension artérielle. 1 verre d’eau avant d’aller au lit enlève la sensation de faim pendant la nuit

En consommant suffisamment d’eau par jour on éloigne les risques de calculs rénaux, d’infection urinaire, de constipation, d’hypertension, thromboses veineuses, maladies coronariennes, accidents cérébrovasculaires, glaucome

Pendant les repas, il est conseillé de boire peu, mais chaud et de terminer un repas encore par une prise d’eau chaude, de façon à lancer correctement la digestion.

Où trouver de l’eau « pure » ?

Mission impossible, inutile de chercher, l’eau pure est aujourd’hui quasi introuvable. L’eau d’adduction des villes est souvent polluée par des résidus de médicaments, de pesticides et d’engrais (nitrates, phosphates…), des résidus industriels (phtalates…). Les eaux de source en bouteille plastique contiennent aussi des résidus certes moins nombreux (antimoine, phtalates…).

L’eau n’est pas un ensemble de molécules d’H2O désorganisées. On parle de réseau, de cristal liquide, en perpétuel remaniement et aussi incroyable que cela puisse paraître, l’eau garderait la mémoire d’un élément pour lequel elle a servi de solvant.

Lorsque l’eau a supporté des toxiques, des métaux lourds ou des médicaments, toutes ces informations resteraient dans le réseau des molécules d’eau entre elles, même si les polluants ont disparu.

Comment peut on améliorer la qualité de notre eau de boisson ?

Il existe aujourd’hui différents appareils. Même pour les systèmes les plus chers, le coût d’une eau de qualité ainsi obtenue sera environ 2 fois moins élevé que celui des eaux en bouteille plastique qui pèse lourd sur le budget alimentation.

Filtrer l’eau par osmose inverse. La membrane d’osmose inverse (pores très petits de l’ordre de 0.1 nm, taille voisine de celle d’une molécule d’eau) filtre l’eau molécule par molécule ce qui permet d’éliminer physiquement toute molécule dont la taille est supérieure à celle d’une molécule d’eau (nitrates par exemple). Les liaisons hydrogènes étant également rompues lors du passage à travers la membrane, toute mémoire ou information non matérielle s’appuyant sur l’existence d’un réseau de telles liaisons (clusters ou domaine de cohérence) se trouve aussi irrémédiablement effacée.

Dynamiser l’eau par vortex va imprimer à l’eau un mouvement tourbillonnaire… ce qui va la rendre naturellement magnétisée et restructurée physiquement.

Pour un meilleur transit et comprendre sa digestion : les plantes et herbes qu’il vous faut
La vérité sur le lait