L’acérola bio : un complément alimentaire riche en vitamine C

acérola bio

Venant de pays d’Amérique, l’acérola est connu sous sa propriété médicinale en combattant contre les infections, l’anémie, et l’effet du scorbut. Avec sa forte teneur en vitamine C, il est déconseillé d’abuser de forte dose pour éviter des éventuels effets indésirables. Pour une posologie adéquate, le mieux c’est de se faire orienter par un expert ou un médecin. La bonne nouvelle, c’est qu’aucun effet toxique n’a été rapporté jusqu’à ce jour. Vu les bienfaits qu’elle procure, l’acérola bio est une meilleure référence pour un complément alimentaire.

D’où vient l’acérola ?

L’acérola est surnommé arbuste de la santé du fait de son apport considérable de vitamines et de minéraux. Originaire d’Amérique centrale, plus précisément, il peut être retrouvé, maintenant en Amérique du Sud à savoir le Brésil, dans la partie du Texas et dans les Caraïbes aussi. Cette plante a été introduite également dans les régions tropicales d’Asie et dans les pays d’Afrique. À partir de 1950, il est sujet à de nombreuses études et de recherche dans le but de la faire inclure en tant que complément alimentaire. De son aspect, c’est une sorte de baie rouge visuellement et qui ressemble à peu près à une cerise. Il est surtout connu par son teneur en vitamine C qui est bien plus élevé que dans les oranges ou le kiwi. L’acerola bio est une véritable concentrée de vitamine C, en effet, mais elle peut aussi contenir des dérivés de flavonoïde et des anthocyanes qui sont des antioxydants puissants. Utilisés par des Indiens depuis des lustres, ils procurent un nombre incalculable de propriété bénéfique pour la santé. Pour en savoir plus sur ce, vous pouvez consulter www.santarome.fr.

Quels sont les effets recherchés ?

Certes, vu son origine, déjà, ses bienfaits en disent long sur sa propriété médicinale. La vitamine C a un mécanisme d’action qui lui permet d’avoir une fonction comme booster d’énergie. Ce qui signifie qu’elle participe au métabolisme de la carnitine qui se trouve être un élément essentiel au bon fonctionnement cellulaire. C’est donc une véritable source d’énergie, ayant dans ce cas, un effet anti-fatigue sur les cellules. D’un autre côté, elle peut aider à lutter contre les infections grâce à ses actions anti-microbiennes. Certes, une étude a permis d’affirmer, mais non à 100 %, que l’acerola bio possède des propriétés antifongiques et antibactériennes. Capable d’éliminer les radicaux libres qui sont à l’origine de nombreuses pathologies, il lutte ainsi contre le vieillissement cellulaire et prévient les maladies cardio-vasculaires. La vitamine C est également un cofacteur dans le métabolisme de collagène. Ce dernier est un élément essentiel existant dans les tissus conjonctifs ou de osseux, et dans d’autres aussi comme la peau, les os, les ongles, etc. Sa carence vient à conduire à un problème de cicatrisation, dégradation de peau ou autres.

Comment procéder au dosage ?

Par ailleurs, il n’existe pas de donnée précise qui donne un détail concernant la posologie chez l’enfant, les adolescents ou même les adultes l’adulte. Jusqu’ici, tout du moins, aucun effet toxique et indésirable graves n’a pas été rapporté, mais cela ne veut pas dire que vous allez consommer une forte dose d’acérola. Une prise abusée de l’acerola bio peut conduire à des diarrhées, de la nausée ou encore des douleurs abdominales. Du fait de sa teneur élevée en vitamine C, il est conseillé de ne pas la consommer au-dessus de 1 g par jour. À part de la vitamine C, elle peut contenir aussi deux fois plus de magnésium, de vitamine B5 et de potassium que l’orange. Mais elle peut avoir beaucoup d’autres propriétés qui le diffèrent parmi les autres fruits. À part ses nombreux avantages cités précédemment, il joue aussi un grand rôle dans la lutte contre le rhume et la grippe. Vous pouvez trouver l’acérola bio sous forme de gélules, des comprimés ou en poudre ou solution buvable.

Quelles sont les contre-indications ?

Certes, l’acerola bio, de sa forte concentration en vitamine C, peut toutefois provoquer des phénomènes d’interactions entre les autres médicaments ou les suppléments alimentaires. Des interactions qui peuvent en partie, provoquer certains effets secondaires. Il existe alors des antiplaquettaire ou encore appelée les anticoagulants qui interagissent avec l’acérola, elle peut aussi avoir un impact sur l’absorption de l’œstrogène et réduire l’efficacité de la fluphénazin. L’acérola peut augmenter l’absorption de fer dans l’organisme pour ceux qui prennent déjà des compléments alimentaires. Pour une personne qui souffre d’anémie, faire une cure avec de l’acérola pourrait tout à fait améliorer son état de santé. Puisque la vitamine C améliore l’absorption de fer dans l’organisme. Cependant, il faut faire nettement attention chez les personnes souffrant de la maladie de goutte puisqu’elle peut faire augmenter le taux d’acide urique dans le corps. Prenez garde aussi pour les patients avec des problèmes de néphropathies, car elle peut conduire à la formation des calculs. Ne pas oublier également les personnes allergiques à l’acérola et ses constituants, qui devraient être pris en compte.

Les différences entre les brûleurs de graisse et les capteurs de graisse
Qu’est-ce qu’on entend exactement par herboriste ?